5 SIGNES DE L'ABUS ÉMOTIONNEL

SANDRA LACOMBE

5 signes d’abus émotionnel
7 avril 2021 adminsandralacombe

Attention !  Cet article est non exhaustif. Il est conseillé de choisir le discernement afin d’arriver à inclure l’information dans le contexte de votre réalité.



 

5 signes de l’abus émotionnel

L’abus émotionnel n’est pas si rare. En fait, puisqu’il ne laisse pas de marque et qu’il est normalisé dans nos cultures, l’abus émotionnel se pratique dans une relation immature avec nos parents, amis et amies, conjoints et conjointes sans même être reconnu.

Qu’est-ce que l’abus émotionnel ?

L’abus émotionnel est utilisé lorsqu’une personne tente de contrôler une autre personne en utilisant les émotions pour obtenir ce qu’elle désire. Il y a différentes façons d’abuser une personne avec les émotions. Certaines personnes choisissent d’humilier, d’autres tentent de vous faire sentir coupables, et parfois elles choisiront de vous critiquer. 

Tous ces comportements sont souvent très manipulateurs. La personne a besoin d’une réaction de votre part, par exemple : que vous vous excusiez pour ce qu’elle ressent, que vous vous attendrissiez devant son mal, que vous vous sentiez obligé de l’aider, etc. 

Alors, regardons ensemble 5 signes qui démontrent que votre conjoint, conjointe, un ami ou un parent pourrait vous abuser.

 

Signes de l’abus émotionnel 

Tous ses besoins doivent être comblés sans considérer les vôtres.

Examinons quelques exemples :

Premier exemple d’abus émotionnel

Si vous avez un parent de type militaire. Tout doit être fait à la perfection. Vous devez vous tenir droit. Vous devez faire le lit comme il vous le montre. Vous devez plier vos vêtements à sa façon… VOUS DEVEZ. 

Et si jamais vous ne faites pas les choses comme il le souhaite, le parent est extrêmement insatisfait. Vous pouvez être puni ou vous recevez des reproches. Bref, on vous critique.

Il est fort possible également, qu’un conjoint ou une conjointe exige que vous soyez avec eux en permanence ou quand ça les arrange. Encore une fois, si vous ça vous oblige de vous retrouver dans une position délicate parce que vous serez en retard ou que vous avez un autre engagement, vous serez soumis à une réprimande. La personne risque de ne pas comprendre pourquoi elle n’est pas mise au haut de la liste de priorité. 

Un ami pourrait cesser de vous parler parce que vous ne partagez pas son opinion, mais surtout que vous ne défendez pas son opinion. 

Alors, tout ça, démontrent des signes d’abus émotionnel. Quand une personne désire et fait tout pour combler ses propres désirs sans considérer les vôtres, vous devez imposer vos limites personnelles.

Le deuxième signe d’abus émotionnel est le suivant :

Ils vont tenter de vous affaiblir et de vous invalider.

Voici quelques exemples de l’invalidation :

  • Tu pleures pour rien.
  • Mon Dieu que tu es sensible.
  • Encore en train de te plaindre.
  • C’est tellement inutile ce que tu ressens.
  • T’es folle.
  • T’es malade.
  • T’es idiot.
  • T’es tellement égocentrique quand tu penses à toi.
  • Tu n’es jamais satisfait. 

Voici les tentatives de vous affaiblir :

  • T’as pas besoin de ça.
  • Non, ne fais pas ça.
  • C’est idiot ce que tu fais.
  • C’est stupide ce que tu penses.
  • Tu exagères !
  • Ça ne me dérange pas ce que tu veux, moi je fais comme ça !
  • Ça ne me dérange pas si ça te blesse, ce n’est pas moi le problème.

Si vous remarquez bien, le ton est toujours accusateur. 

Le troisième signe qui nous pousse à nous questionner sur l’abus que vous pouvez subir est le suivant :

Les gens aiment le chantage.

Les personnes vont vous faire honte en public. Elles vont chercher la chicane. Elles vont vous ridiculiser en riant de vous pour ensuite vous dire que vous êtes trop sensible quand vous vous en plaignez. Elles refusent de voir le mal qu’elles vous font. Vous manipule, vous contrôle, vous fait sentir que c’est de votre faute.

Ces personnes sont aussi excellentes à devenir subitement muettes. Elles vous punissent en cessant de parler dans le but de vous faire vous soumettre à leur jeu immature. La personne veut que vous soyez à ses pieds ou du moins que vous répondiez en approuvant leur malaise. 

Le quatrième signe

Les personnes qui abusent et qui sont par le fait même émotionnellement immatures aiment la chicane. 

  • Elles sont prêtes à tout pour avoir raison au point de se contredire, au point de dire « là c’est différent ».
  • Elles cherchent les problèmes, à créer des problèmes, à nourrir les problèmes. 
  • Se plaignent constamment de tout. De vos choix, de vos comportements, d’opinions des autres.
  • S’offusquent facilement. 
  • On des émotions en montagne russe. 
  • Avec un terrain si imprévisible, ce n’est pas surprenant que vous ressentiez le besoin de vous protéger ou de marcher sur des œufs. 

Maintenant, si vous êtes curieux de comprendre ce qui pourrait alimenter cette colère en eux. Je vous suggère d’écouter une de mes anciennes capsules qui s’intitule : Retraumatisez-vous votre cerveau en agissant ainsi.

Le cinquième comportement que je vais partager avec vous aujourd’hui est le suivant :

Les abuseurs vous isolent. 

  • Ils vous font croire que vos amis vous veulent du mal ou qu’ils ne sont pas à votre hauteur.
  • Surveillent ce que vous faites, à qui vous parler, à qui vous textez, où vous êtes.
  • Sont jaloux de la relation que vous avez avec vos enfants, vos amis et votre famille. 
  • Trouvent des façons détournées de vous faire passer du temps avec eux. 

Évidemment, tous ces comportements proviennent d’un profond malaise qui naît souvent d’une grande insécurité. Par contre, ce n’est pas de l’empathie que vous offrez lorsque vous restez dans une relation abusive en vous disant qu’ils ont besoin d’amour pour s’en sortir, je suis la personne qu’il faut. En réalité, vous êtes en plein dénigrement de vous-même. Vous facilitez la tâche de la personne à continuer de vous abuser parce que vous l’approuvez en quelque sorte. 

L’empathie fonctionne bien quand c’est réciproque. Sans réciprocité, vous vous retrouvez dans une relation toxique qui ne changera pas. Il y a très peu de chance. 

Qu’est-ce que ce serait la réciprocité dans une relation saine ? 

  • L’autre personne serait en mesure de comprendre ce que vous vivez et ce que vous ressentez.
  • L’autre personne se soucie de votre bien.
  • L’autre personne s’assure de s’harmoniser avec vous en tandem, en duo, mais surtout équitablement.

Voilà! 

Si vous désirez savoir si vous avez souffert de négligence émotionnelle dans l’enfance, ce qui expliquerait pourquoi vous vous retrouvez souvent dans des relations toxiques, allez faire le quiz et obtenez une réponse immédiatement. Rendez-vous sur sandralacombe.com/quiz

Il y a de l’espoir, on peut sans problème devenir épanouie en appliquant des actions concrètes alors n’hésitez pas à vous abonner à mon info lettre, j’ai tout plein de trucs et conseils pour vous.

Sur ce, je vous dis, prenez soin de vous, car tout le reste suivra. 

Si vous reconnaissez ces comportements, peut-être devriez-vous écouter la capsule vidéo.

Si vous préférez, l’audio de cette capsule se trouve sous la vidéo.

Bonne écoute!

 



N’oubliez jamais, le bien-être, ce n’est pas que pour Bouddha!